XAVIER DURET

Dr Xavier Duret a obtenu son diplôme d’ingénieur de l’École Nationale des Sciences et Technologies du Bois (Épinal, France) et un master recherche en science du bois et des fibres à l’Université de Lorraine (Nancy, France) en 2008. Par la suite, il a effectué son doctorat en sciences du bois et des fibres à l’Université de Lorraine sous la direction du Pr Philippe Gérardin, directeur du Laboratoire d’Étude et de Recherche sur le Matériaux Bois (LERMAB) en partenariat avec le Centre Régional d’Innovations et de Transferts de Technologies des Industries du Bois (CRITT Bois). Ses travaux de recherche ont porté sur la liquéfaction des écorces d’épicéa en vue de produire une résine thermodurcissable pour la préservation du bois.

En 2013, Le Dr Xavier Duret a travaillé pour le CRITT Bois au poste de chargé de projet en recherche et développement. Il a travaillé sur de nombreux projets de recherche et industriels tels que la production de furfural, la production de ouate de cellulose pour l’isolation, le tri des déchets bois par spectroscopie infrarouge, etc.

En janvier 2015, il a rejoint la CRIEC-B comme étudiant au post-doctorat à titre de responsable de la plateforme sur la conversion de la cellulose.

PLATEFORME 1

Production de sucres cellulosiques

Un des verrous technologiques les plus récurrents pour la production d’éthanol cellulosique touche à l’hydrolyse de la cellulose en glucose. Plusieurs approches sont actuellement considérées à cet effet soit grâce à l’utilisation d’enzymes ou d’acides forts. Dans le cadre de la première plateforme de la CRIEC-B, l’objectif consistera à faire une mise à l’échelle des procédés conjoints développés dans le cadre de la CRIEC. Se basant sur une approche d’hydrolyse non enzymatique, les travaux viseront la production de sucres cellulosiques économique. Les travaux de cette plateforme mèneront à la mise en place d’une infrastructure pilote qui sera validée en milieu industriel. Les projets de recherche dans cette plateforme impliqueront aussi bien la mise à l’échelle et l’optimisation d’une infrastructure pilote comme l’utilisation du produit d’hydrolyse dans les fermentations éthanoliques.

Iulian Zoltan Boboescu

Dr Iulian-Zoltan Boboescu est stagiaire postdoctoral pour la CRIEC-B depuis 2016. Il est responsable du projet portant sur les mécanismes de conversion microbienne pour la cogénération efficace de différents biocarburants et biocommodités renouvelables, ainsi que sur les approches de phytoremédiation de microalgues provenant de déchets industriels.

Gradué du baccalauréat en 2008 et à la Maîtrise en 2010 du département de biologie de l’Université de l’Est de Timisoara (Roumanie, UE), le Dr Boboescu a participé activement à plusieurs projets de recherche supervisés par les Drs Lucian Parvulescu et Milca Petrovici, portant sur l’évaluation de l’impact sur l’environnement des activités industrielles, sur différents micro-organismes aquatiques.

En 2010, le Dr Boboescu a obtenu une bourse de l’UE en partenariat avec l’Université Politechnica de Timisoara (Roumanie, UE) afin de compléter un doctorat. Durant ses études, il a enseigné et coordonné des activités de recherche, sous la supervision du DR Vaisle Gherman et le Dr Ion Mirel. Ses recherches se concentraient sur les nouvelles approches de production de biohydrogène. Il a également initié et mis en œuvre une subvention innovante qui s’est terminée en 2016 et qui a obtenu des résultats exceptionnels. Dans le cadre de son programme de formation, le Dr Boboescu a effectué différents stages internationaux.

Après avoir obtenu son doctorat en 2014, Iulian a obtenu un poste au Centre de recherche biologique de l’Académie hongroise des sciences de Szeged (Hongrie, UE), plus précisément au laboratoire du DR E. Kondorosi, où il a travaillé au développement d’un nouveau système de production de biohydrogène. Durant cette période, il a collaboré étroitement avec la firme Seqomics Ltd, division Biotechnologie de Morahalom (Hongrie, UE), sous la supervision du Dr Gergely Maroti, où il a mis l’accent sur le séquençage de prochaine génération et sur des outils d’analyse des métagénomes. Les résultats obtenus au cours de cette période ont été couronnés de succès et ont reçu plusieurs distinctions lors de divers congrès et conférences internationales.

Au fil de ses diverses expériences professionnelles, le Dr Boboescu a acquis des compétences et aptitudes qui lui permettront sans doute de réaliser son rêve, soit de développer des méthodes d’atténuation du carbone et de produire davantage d’énergie renouvelable, ce qui cadre parfaitement avec les objectifs à long terme de la CRIEC-B et de ses partenaires industriels.

JAMES KONG WIN CHANG

James_W

 

Originaire de l'Ile Maurice, James possède un baccalauréat en génie chimique et énergies renouvelables de l'université de Maurice, ainsi qu'une maîtrise en énergies renouvelables du KIC Innoenergy de l'institut européenne d'innovation et de technologie, mais délivrée conjointement par l'Istituto Superior Técnico au Portugal et l'institut royal de technologie (KTH) en Suède. Il effectue actuellement un doctorat en génie chimique à l'Université de Sherbrooke et son projet de recherche, réalisé en collaboration avec CRB Innovations Inc., est l'optimisation de l'hydrolyse acide de la cellulose en glucose pour la production d'éthanol.

MARICELLY MARTINEZ AGUILAR

 

dsc_0566

Maricelly est originaire de Colombie, elle a obtenu son diplôme en génie chimique à l’Université d’Amérique de Bogotá en 2012. Elle a ensuite fait une maîtrise en génie du pétrole à l’Université Nationale de Colombie en 2015. Puis, elle a rejoint la CRIEC-B en août 2016 pour faire un doctorat sur la conversion des sucres en biobutanol par voie chimique.

Maxime Lessard

Titulaire d'un baccalauréat en chimie de l'Université de Sherbrooke, Maxime a rejoint l’équipe de la plateforme 1 de la CRIEC-B, en tant qu'étudiant à la Maîtrise, en janvier 2017.  Son mandat consiste à la valorisation des huiles de Fusel.