Gnouyaro Palla Assima

Dr. Gnouyaro Palla Assima détient un diplôme d’études générales en biologie et une maîtrise en génie chimique de l’Université Abdelmalek Essaadi (Tanger-Maroc), obtenus respectivement en 2005 et 2007. Il poursuivit sa formation pour ainsi devenir diplômé d’un master en chimiométrie et en analyse chimique appliquée à la gestion industrielle de la qualité à l’Université Ben Abdallah (Fès-Maroc) en 2009. De plus, il a obtenu un doctorat en génie chimique à l’Université Laval (Québec-Canada) en 2013. Conduits sous la direction du Pr. Faiçal Larachi, titulaire de la chaire de recherche du Canada, ses travaux de thèses, Process intensification for cleaner and sustainable energy and materials, ont porté sur l’extraction de métaux tels que l’or, l’argent, le cuivre, le zinc et le plomb, des minéraux sulfureux, ainsi que sur la compréhension et l’optimisation de la capture du CO2 par les résidus miniers du Québec.

De septembre 2013 à mars 2015, le Dr. Assima a occupé un poste de chercheur postdoctoral au département de génie chimique de l’Université Laval où il a travaillé sur la caractérisation de l’hydrodynamique des réacteurs embarqués sur un simulateur de houle, et ce, afin d’apporter des éléments d’optimisation aux réacteurs de traitements de pétrole et de gaz embarqués sur les plateformes offshore.

Lors de son séjour à l’Université Laval, le Dr. Assima a occupé des postes d’auxiliaire d’enseignement dans divers cours clés en génie chimique. De plus, il a supervisé et formé plusieurs étudiants gradués et chercheurs postdoctoraux. Il a aussi collaboré dans des projets portant sur la torréfaction et la gazéification de la biomasse et les procédés d’extraction dans le domaine des sables bitumineux.

En juillet 2015, le Dr. Assima a rejoint la CRIEC-B en tant que chercheur postdoctoral industriel et à titre de leader de la 3e plateforme portant sur l’optimisation de la préparation des matières premières, l’amélioration de la conversion du carbone par la gazéification catalytique et le reformage catalytique du gaz de synthèse.

 

PLATEFORME 3

Gazéification de biomasse non homogène et production de synfuels et synchemicals

Cette plateforme misera sur l’optimisation de nouvelles technologies permettant d’accentuer le taux de gaz de synthèse produit à partir de biomasse non homogène. Cette plateforme sera donc impliquée au procédé de gazéification comme aux technologies de reformage. Également, les travaux effectués dans le cadre de cette plateforme viseront de nouvelles technologies de conversion du gaz de synthèse en biocarburants et produits chimiques à valeur ajoutée. Cette plateforme misera donc sur le développement des procédés chimiques comme sur la catalyse hétérogène pour la conversion du gaz de synthèse ou de dérivés chimiques du gaz de synthèse.

IGNACIO CASTELLANOS-BELTRAN

Ignacio

 

Ignacio Castellanos a fait son baccalauréat à l’Institut de Technologie et d'Études Supérieures de Monterrey (ITESM, 2005) en génie chimique et de procédé. Il a obtenu une bourse qui lui a permis de faire une Maîtrise en génie énergétique dans le Centre d’Étude d’Énergie (2007); et une deuxième Maîtrise en génie chimique (dans les domaines de Nanotechnologie et la photo-catalyse) à l’Université de Colorado à Boulder (2012). Actuellement, il collabore à la plateforme 3 dans le développement des biocarburants de 2ème et 3ème génération.